mardi 25 juin 2013

Dehors dedans

Peyresq, 25 juin 2013

7 commentaires:

  1. Cette impression de sécurité intérieure, on est là où rien, croit-on, ne peut nous atteindre, alors que dehors la lumière crépusculaire en rajoute à un paysage de toute façon naturellement menaçant. Quelques instants encore et ne subsistera que la lumière intérieure.

    RépondreSupprimer
  2. Merci à tous les deux. Oui, c'est exactement cette transition, ce fondu faisant passer d'un espace à un autre qui m'a plu, la photo (au temps arrêté par nature) suggérant quand même celles qui auraient pu être prises, l'une avant et l'autre après, en des balances plus inégales de lumière.

    RépondreSupprimer
  3. Lorsque je regarde ta photo, comme la première fois, je reste scotché, sans voix, tristesse et sécurité s'y mélangent.
    Le nom du lieu m’intriguait, un nom chantant, un peu curieux je cherche le lieu sur gg, au hasard, j'y trouve quelques photos où je peux reconnaitre au moins une personne ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être même deux en cherchant bien ;-) Merci Bruno !

      Supprimer